Être un citoyen responsable, actif, critique et solidaire en cette période de crise

17 mars 2020 (Modifié le 19 mars 2020) Citoyenneté, Justice & Aide à la jeunesse

On ne cesse de le répéter, nous avons TOUS un rôle à jouer dans ce contexte de pandémie. Alors cette crise sanitaire est la parfaite occasion (aussi terrible soit-elle) de nous prouver que tu es « un CRACS » comme on dit dans le secteur jeunesse : un Citoyen Responsable Actif Critique et Solidaire.

Un citoyen… 

Avant toute chose, il est bon de rappeler que tu fais partie d’une communauté, par le simple fait d’être un citoyen de ton pays, un citoyen du monde. Et cette communauté, chacun se doit d’en prendre soin. Cela passe par la réalisation de certaines actions (ou au contraire, se passer de faire certaines choses), tout en adoptant des comportements responsables et solidaires, en n’oubliant jamais de garder son esprit critique.

…responsable…

Tu es responsable de tes propres actes et en cette période particulière justement, tes actes affectent encore plus tes proches, ta famille, tes voisins qu’en temps normal.

En ce moment, être responsable c’est donc respecter les mesures prises par le gouvernement (plus d’infos en suivant le lien) et par exemple ne pas voir tes amis, même si personne ne vient vérifier si tu as bien respecté cette règle.

Être responsable, c’est aussi respecter les précautions d’hygiène : te laver régulièrement les mains, ne pas approcher de trop près les gens que tu croises, etc.  (Plus d’infos en suivant le lien). Car encore une fois, tu es responsable de ta propre hygiène, et celle-ci affecte les personnes qui t’entourent.

…actif…

Pour que le bien-être de la communauté soit préservé, chaque citoyen doit donc prendre en main ses responsabilités et les transformer en actions. Tu peux effectivement aider la communauté à surmonter cette crise sanitaire en effectuant certaines actions. Cela peut être simplement prendre les mesures d’hygiène au sérieux : se laver les mains est une action.

Mais tu peux aussi aller plus loin dans le concept de « l’action » : par exemple, de nombreuses personnes se mobilisent actuellement pour confectionner des masques afin de les distribuer dans le secteur médical. Tu peux également proposer tes services de baby-sitting pour les parents qui sont dans l’impossibilité de faire garder leur enfant, ou encore faire les courses pour des personnes âgées.

…critique…

Nos réseaux sociaux n’ont sans doute jamais été autant inondés d’informations qu’en ce moment. Certaines sont correctes, d’autres sont totalement fausses, d’autres sont entre les deux et mériteraient plus de nuance.  

Exemple d’une fake news : « Il est très important de consommer durant la journée des boissons chaudes (…) Le liquide chaud neutralise le virus ». On aurait franchement bien aimé que boire du café ou du chocolat chaud à longueur de journée nous protège, mais c’est loupé.

Nous te rappelons donc l’importance d’adopter une attitude critique face à toutes ces informations, et ne pas croire tout ce que tu peux lire. On t’invite à lire notre article «Comment s’assurer de la fiabilité des infos trouvées sur Internet ? » pour savoir quels sont les bons gestes à adopter.

… bref : solidaire !

Finalement, tout ce que l’on vient d’expliquer plus haut rejoint le fait d’être solidaire avec la communauté. La solidarité est la pierre centrale de la lutte contre le coronavirus, car c’est en pensant aux autres et pas seulement à soi-même et en agissant pour le bien de tous que nous pourrons limiter sa propagation.

Même si tu te sens peu concerné par la maladie car les jeunes ne représentent pas officiellement une population à risque, tu dois garder en tête que tes parents, tes grands-parents, tes voisins, eux, sont ou peuvent être vulnérables face au virus. Fais donc attention pour eux ! : -)

.

P.s : c’était le sujet de notre chronique du mercredi 18 mars sur VivaCité. Par ici le replay ! :- )

Sur le même sujet

-->