Majorité sexuelle : qu’en est-il en Belgique ?

20 février 2017 (Modifié le 27 mai 2018) Vie familiale & affective

Tu as 17 ans, un ou une amoureu(se) de 14 ans. Vous voulez aller plus loin dans votre relation, et explorer votre sexualité. Quelles règles garder en tête avant de vous lancer ?

En Belgique, l’âge minimum légal pour avoir des relations sexuelles est de 16 ans. A partir de cet âge, on te considère capable de donner ton consentement à des relations sexuelles. Tu peux donc avoir des relations sexuelles avec ton ou ta partenaire si ce (cette) dernier(ière) a aussi plus de 16 ans et que vous y consentez librement. Attention, car s’il n’y a pas consentement de l’un ou de l’autre, il s’agira d’un viol ! Si c’est le cas, et que tu es victime, il faut aller porter plainte à la police.

Si l’un de vous deux n’a pas 16 ans, sache ce que cela pourrait impliquer si vous décidez d’aller plus loin :

  • Avant 16 ans, toute relation sexuelle est interdite car la loi considère qu’il s’agit d’un attentat à la pudeur, même si les deux partenaires sont consentants. Par conséquent, si tu te retrouves devant le juge de la jeunesse pour avoir eu des relations sexuelles avant 16 ans, il pourra t’imposer des mesures éducatives (qui peuvent aller d’une simple réprimande à un enferment en I.P.P.J.).
  • Si toi, ton ou ta partenaire avez moins de 14 ans, cela va même encore plus loin car toute relation sexuelle est considérée comme un viol, même si toi, lui (ou elle) êtes d’accord.
  • Lors de relations sexuelles consenties, l’âge du (de la) plus âgé(e) des partenaires peut déterminer la nature et la sévérité de la sanction prise :
  • Si vous avez moins de 18 ans tous les deux, comme déjà mentionné, des mesures éducativespeuvent être prises par le juge de la jeunesse à l’encontre de l’un ou des deux partenaires mineurs ;
  • Si ton (ta) partenaire a plus de 18 ans, mais que tu es mineur(e), le (la) partenaire majeur(e) risque d’être condamné(e) à un emprisonnement dont la durée sera plus ou moins importante en fonction de l’âge de son (sa) jeune partenaire.

Il reste tout de même un flou juridique sur la définition de concepts tels que « attentat à la pudeur », « débauche », etc. qui sont laissés à l’interprétation des juges. La loi n’explique pas non plus clairement ce qu’il en est des relations de mineurs entre eux, et des poursuites qu’ils encourent. Dans ce cas, ils pourraient être aussi poursuivis par le tribunal de la jeunesse.

Et en pratique ?

Dans les faits, la loi semble avoir peu d’influence sur les activités sexuelles des jeunes, car la majorité n’y porte pas attention.

C’est pourquoi, les autorités politiques, le secteur associatif et les médias se sont posé la question de savoir s’il ne faudrait pas abaisser la majorité sexuelle à 14 ans. Ce débat est toujours ouvert.

Baisser l’âge de la majorité sexuelle, une bonne chose ?

Baisser l’âge de ta majorité sexuelle, cela a du bon et du moins bon. De l’avis de ceux qui sont pour, cela permettrait d’être plus en phase avec la réalité du terrain aujourd’hui, vu que beaucoup de jeunes ont des relations sexuelles avant 16 ans.

Mais les opposants à l’abaissement de la majorité sexuelle y voient trois grands points négatifs. Ils voient surtout que la loi protégerait moins les mineurs de moins de 16 ans. En effet, toute relation que tu as entre 14 et 16 ans ne serait plus considérée comme un attentat à la pudeur, mais bien comme une relation légitime, si les deux partenaires sont consentants.

Ensuite, cela impliquerait qu’à partir de 14 ans, tu es censé avoir des relations sexuelles en connaissance de cause et en en assumant pleinement les conséquences, alors qu’en pratique, ce ne serait pas nécessairement le cas vu ton jeune âge.

Enfin, de l’avis de beaucoup, si tu as moins de 16 ans et que tu ne te sens pas prêt(e) ou que tu n’as pas encore envie de relations sexuelles, tu oseras moins dire non, car tu ne te sentirais pas autant protégé(e) par la loi.

Or, la loi est là d’abord là pour protéger les jeunes, même si au final elle manque un peu de clarté dans le texte.

Mûris ta décision 🙂

Ce qui est le plus important pour toi, qui voudrais peut-être aller plus loin, quel que soit ton âge, c’est que ton premier rapport ne survienne pas par surprise et dans l’urgence.

Pour avoir une relation sexuelle épanouie durant l’adolescence, se sentir mature aux niveaux physique et psychique est essentiel. Cela veut dire que tu te sentes prêt(e) à la fois dans ton corps et dans ta tête. Sache toutefois que « l’adolescence est un mouvement hormonal et psychologique permanent » (1).
« On peut se sentir grand un jour et petit le lendemain(…). Tout bouge tout le temps ». Par ailleurs, tu peux avoir un corps d’adulte et te sentir beaucoup plus jeune dans ta tête. Prends donc le temps de réfléchir avant de te lancer dans l’aventure.

Et surtout, quoi que tu décides, prends tes précautions et sors couvert 🙂

(1) http://www.atlantico.fr/decryptage/ados-et-sexualite-t-vraiment-risques-faire-amour-trop-jeune-sylvain-mimoun-rica-etienne-588158.html

Sources :

 

Sur le même sujet

Mombarak, 18 ans. Récit d’une vie en maison d’accueil
Vie familiale & affective

Mombarak, 18 ans. Récit d’une vie en maison d’accueil

30 novembre 2018

De 4 ans à aujourd’hui 18 ans, Mombarak a vécu dans ce qu’on appelle un S.A.A.E., un Service d...