Le « binge-watching »

26 octobre 2018 (Modifié le 8 novembre 2018) Multimédia

Les séries c’est ton truc ? Tu as déjà commencé et terminé la saison III de Game of Thrones en un week-end et enchainé le lundi avec The Walking Dead ? Alors si tu regardes entre deux et six épisodes de la même émission en une seule séance, que tu vas dormir tard pour terminer ta série, tu es concerné par ce billet.

C’est quoi ?

Le binge-watching c’est le fait de regarder la télévision ou plutôt ton ordi ou tablette pendant de plus longues périodes de temps qu’à l’habitude. Cela arrive généralement quand tu te fais un marathon série télé pour ne rien rater. Eh oui c’est toujours râlant quand tes potes te spoilent la fin d’un épisode pendant la pause de midi. D’ailleurs, depuis l’arrivée de Netflix sur nos écrans, nous avons complètement changé la manière de consommer les séries. Quand le premier épisode s’arrête, le second commence automatiquement après 15 secondes. C’est donc au spectateur de faire l’effort d’arrêter sa télé, ce qui s’avère parfois compliqué quand on veut à tout prix connaître la suite.

Pourquoi s’inquièter ?

Être boulimique d’histoires ou de séries ça reste sympa comme ça mais quand cela devient trop récurrent, alors quelques problèmes peuvent apparaitre. En effet, certaines études (Winland et al., 2017) ont démontré que plus tu regardes de séries à la suite les unes des autres, moins tu peux exploiter ce temps à tes études. Tu t’investis donc moins à l’école et tes résultats scolaires risquent d’en prendre un coup en chutant. De plus, Exelmans & Van den Bulck (2017) mettent en avant que le fait de regarder de nombreux épisodes et de s’identifier aux personnages de la série éveillent fortement ton cerveau. Il te faut alors plus de temps pour te calmer et ainsi pouvoir t’endormir, ce qui réduit assez fortement ton temps de sommeil. N’oublie pas que la qualité de ton sommeil doit être optimale (on parle de 8h/j). Cela est important pour avoir l’esprit clair durant toute la journée du lendemain. Enfin, une exposition trop élevée aux séries peut, à terme, amener de la fatigue, de l’anxiété et de la dépression (Wheeler, 2015). Tu l’auras compris, tout est lié ! Il est donc conseillé de faire attention à ton hygiène de vie. Eh oui, ta tablette en fait partie !

OK mais alors que faire ?

Pense à prendre du recul quant à tes occupations en te demandant quand a été la dernière fois que tu as réalisé une activité avec tes potes de l’école. De plus, n’hésite pas à consulter dans les paramètres de ta tablette la fonction « temps d’écran ». Tu pourras ainsi te rendre compte du temps précis que tu passes avec elle en mains. Pour éviter d’éventuels problèmes de santé, fixe-toi des objectifs et limite-toi à maximum un ou deux épisodes de n’importe quelle série par jour. Enfin, quoi que tu fasses, arrête de fixer tes différents écrans au moins une heure avant d’aller dormir afin de préparer ton cerveau au sommeil.

Plus d’infos ?

  • Exelmans, L., & Van den Bulck, J. (2017). Binge viewing, sleep, and the role of pre-sleep arousal. Journal of Clinical Sleep Medicine, 13(08), 1001-1008.
  • Wheeler, K. S. (2015). The relationships between television viewing behaviors, attachment, loneliness, depression, and psychological well-being.
  • Winland, C. (2015). An exploration of binge-watching and its effects on college academics.
  • Binge Watching : décryptage de cette tendance de consommation

Sur le même sujet

Achats en ligne : mauvaise surprise, que faire ?
Multimédia

Achats en ligne : mauvaise surprise, que faire ?

3 janvier 2019

Le délai de livraison n’a pas été respecté et tu n’as pas reçu ton colis à temps pour les fête...

La réforme du droit d’auteur sur les médias sociaux (Youtube, Facebook,…)
Multimédia

La réforme du droit d’auteur sur les médias sociaux (Youtube, Facebook,…)

17 décembre 2018

Dans la vie de tous les jours, tu utilises sans doute des plateformes du web telles que YouTub...

Les achats en ligne
Multimédia

Les achats en ligne

14 décembre 2018

Les fêtes approchent et ton fil d’actualité est inondé de publicités « Tout à moins 20% » et d...