La Belgique et ses plans pour la relance

8 juin 2021 Citoyenneté, Justice & Aide à la jeunesse

Touchée de plein fouet par la crise du Coronavirus, la Belgique a remis le vendredi 30 avril son Plan national pour la reprise et la résilience auprès de la Commission Européenne. Tu l’auras peut-être lu et entendu, la Wallonie a également développé son propre plan de relance. Tu te poses des questions sur ces plans et leurs impacts sur ton quotidien ? Abordons cela ensemble 🙂

Le Plan national pour la reprise et la résilience (PRR)

L’Union européenne a lancé un vaste plan pour ses États membres à hauteur de 750 milliards €. Pour bénéficier d’un budget, la Belgique a du soumettre des projets à l’Europe. Il en ressort que notre pays recevra 5,926 milliards € : 1,25 milliard d’euros pour le gouvernement fédéral, 1,48 milliard d’euros pour la Wallonie et 495 millions d’euros pour la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Toutefois, tout n’est pas encore gagné car la Commission européenne analysera les projets cet été, pour voir s’ils sont pertinents dans le cadre du plan de relance global européen. Concrètement, articulé sur deux dimensions (politique de réforme et d’investissement), le PRR du gouvernement fédéral tient en six axes qui contiennent des actions pour les jeunes :

Le plan de relance de la Wallonie

Le 21 mai dernier, le gouvernement wallon a présenté son plan de relance pour la Wallonie de 7,645 milliard d’euros, dans lequel sont englobées les mesures du plan « Get Up Wallonia ». En effet, pour être très clair, ce plan peut être vu comme le complément wallon du PRR. Son objectif est de mobiliser l’intelligence collective des citoyens pour se doter d’une vision à l’avenir. Concrètement, il tient en cinq axes dont plusieurs mesures sont réfléchies pour les jeunes :

Tu connais maintenant les mesures envisagées pour notre pays et qui pourraient te concerner… Très bien ! Mais après ?

S’il est clair que dans les différents plans de relance, le monde politique a tenu compte de ta réalité pour certaines mesures, force est de constater qu’elles doivent encore être développées en projets concrets. Dès lors, Infor Jeunes te conseille de rester attentif à l’évolution de ces mesures dans le temps.

Sur le même sujet

-->