Étudiants jobistes : qu’en est-il pour vous pendant la crise ?

9 avril 2020 (Modifié le 24 avril 2020) Job étudiant

Depuis le début des mesures de confinement, Infor Jeunes reçoit quotidiennement des questions de la part d’étudiants jobistes relativement perdus face à la situation. Le réseau en est vite arrivé à ce triste constat : les jobistes ont longtemps été « les oubliés » de la crise sanitaire, en comparaison aux autres types de travailleurs. Mais les choses ont bougé ces dernières semaines, on fait le point pour toi !

Via ce communiqué de presse, nous dénoncions il y a quelques semaines la situation des étudiants locataires, qui devaient continuer à payer leur kot alors qu’ils n’en auront plus l’utilité (suite à la fermeture des unifs) mais surtout malgré la perte des revenus de leur job étudiant ou la diminution du salaire de leurs parents.

En effet, bon nombre de contrats de travail étudiant sont rompus ou suspendus en raison de la crise sanitaire, alors que vous êtes nombreux à avoir besoin d’un job étudiant pour subvenir entièrement à vos besoins ou au moins pour aider vos parents à financer vos études !

Le problème serait sans doute moins important si, comme les salariés, ouvriers, apprentis et intérimaires, vous aviez droit au chômage temporaire, ou si des aides vous étaient versées comme aux indépendants. Mais force a été de constater que vous étiez, jusqu’à il y a quelques jours, les oubliés du marché du travail.

De l’aide pour les étudiants qui ont perdu leur job

Heureusement, à force de se battre et de faire remonter le problème aux autorités, les différentes associations qui défendent vos droits et vos intérêts ont visiblement fait bouger les choses, puisque :

Pour aider les étudiants impactés par les mesures de confinement, le gouvernement dégage la somme de 2.285.000 euros.

Ce fonds d’urgence doit permettre aux étudiants en grande difficulté financière de pouvoir continuer à payer leur loyer, ou encore payer différents abonnements dits « numériques » pour suivre les cours en ligne, par exemple.

Pour le moment, nous n’avons pas plus d’informations quant aux conditions d’accès à ce fonds (retrouve ici l’annonce des ministres Glatigny et Daerden). Reste donc attentif à l’actualité dans la presse et viens régulièrement faire un tour sur notre site et sur notre FAQ (plus d’infos ci-dessous). Sache également qu’à côté de ce fonds d’urgence débloqué pour les étudiants, des subsides sociaux ont également été accordés aux établissements d’enseignement supérieur pour venir en aide à leurs étudiants. Il semblerait d’ailleurs que les 2 millions débloqués pour les étudiants soient également à destination des établissements afin qu’ils puissent être redistribués aux étudiants par ce biais. N’hésite donc pas à prendre contact avec le service social de ton établissement.

Un geste pour les étudiants qui continuent à jober

Heureusement, tous les contrats étudiants n’ont pas été rompus ou suspendus, il en persiste notamment dans le secteur médical ou encore le secteur alimentaire, qui tournent à plein régime. Les étudiants y sont d’une grande aide et certains travaillent beaucoup en ce moment pour renforcer les équipes. Or, tu le sais certainement, en tant qu’étudiant, tu dois respecter certains plafonds (comme le plafond de 475h de travail sur l’année, par exemple) si tu ne veux pas que les avantages liés au travail étudiant te passent sous le nez (cotisations sociales réduites, maintien des allocations familiales, pas d’impôts et pas de conséquence sur les impôts de tes parents).

Chez Infor Jeunes, il nous paraissait donc important que ces plafonds soient « gelés » en cette période de crise afin que les étudiants ne soient pas pénalisés parce qu’ils « travaillent trop » par rapport à ce qui est autorisé habituellement alors qu’ils aident la société, en prenant des risques, même ! Et heureusement, les autorités semblent du même avis puisqu’elles ont annoncé que :

1) les heures prestées durant le 2e trimestre 2020 (avril – mai – juin) ne compteraient pas dans le calcul des 475h.

2) le plafond des 240h par trimestre relatif au maintien des allocations familiales est levé pour toute l’année 2020, et ce pour tous les étudiants peu importe leur âge.

Pour le moment, aucune mesure n’a été annoncée quant aux différents plafonds relatifs aux impôts.

Bon à savoir :

Savais-tu que nous avons créé une FAQ spéciale « coronavirus » ? Près de 20 questions concernent les jobs étudiants. Tu trouveras certainement la réponse à ta question dans cette liste :

Sur le même sujet

La chronique du mercredi : séquence FAQ (16/09/20)
Job étudiant

La chronique du mercredi : séquence FAQ (16/09/20)

16 septembre 2020

Chaque mercredi, Infor Jeunes tient une chronique dans l’émission « Vivre ici » de VivaCité. O...

Job étudiant : récap’ des plafonds à ne pas dépasser et des mesures prises pour 2020
Job étudiant

Job étudiant : récap’ des plafonds à ne pas dépasser et des mesures prises pour 2020

10 juillet 2020

Lorsque tu travailles en tant qu’étudiant, tu dois respecter certaines limites, en termes d’he...

La chronique du mercredi : un job étudiant cet été, c’est foutu ou c’est encore possible ?
Job étudiant

La chronique du mercredi : un job étudiant cet été, c’est foutu ou c’est encore possible ?

24 juin 2020

Chaque mercredi, Infor Jeunes tient une chronique dans l’émission « Vivre ici » de VivaCité. O...

-->