Décryptage du système institutionnel belge

16 juin 2020 Citoyenneté, Justice & Aide à la jeunesse

Avec l’article « Élections 2019, un an après », nous tentions de faire le point sur l’actualité politique belge en te résumant l’année écoulée. Mais as-tu réellement compris quels sont et comment fonctionnent les différents niveaux de pouvoir belges ? Sais-tu pourquoi et pour qui tu dois voter ? À nouveau, Infor Jeunes tente de t’éclairer et dresse le portrait du système politique belge parfois difficile à appréhender.

Peut-être ne sais-tu pas qu’à l’origine, la Belgique appartenait aux Pays-Bas et que c’est en 1830 qu’elle obtient son indépendance ? Il est alors décidé que notre pays sera une monarchie constitutionnelle ; c’est-à-dire un système politique ou le pouvoir est symbolisé par une seule personne appelée « monarque » (le plus souvent un roi ou une reine) et qu’il devra suivre les règles d’un texte fondateur qui définit les droits et les libertés des citoyens belges : la Constitution 🙂

Pour appliquer cette constitution, deux types de pouvoir sont à distinguer en Belgique : le législatif et l’exécutif. Le premier édite les lois, décrets, ordonnances… et est exercé par les différentes assemblées parlementaires (avec les députés) tandis que le second a pour objectif de faire appliquer ces lois, décrets… Il est, lui, exercé par le Roi et/ou les ministres qui forment les gouvernements (régional, fédéral et européen).

Les niveaux de pouvoirs

En Belgique, 5 niveaux de pouvoir coexistent : le pouvoir communal, provincial, régional, communautaire et fédéral. Faisons un zoom sur le niveau fédéral qui nous occupe aujourd’hui.

Le niveau fédéral gère tout ce qui concerne le pays dans son ensemble : la justice, les affaires étrangères, la sécurité sociale, les affaires intérieures, la police fédérale, la défense nationale… Contrairement aux autres niveaux de pouvoir, le fédéral gère l’intérêt général de tous les belges, sans distinction linguistique, culturelle ou territoriale.

Les partis politiques belges

Les partis sont des associations regroupant des personnes qui ont pour objectif de participer à la gestion d’un ou plusieurs niveaux de pouvoir politique du pays. Chez nous, il existe un grand nombre de partis politique : N-VA, PS, Vlaams belang, MR, Ecolo, PTB, CD&V, Open Vld, SPA, Groen, CDH, Défi, etc.

Les partis se différencient par leurs opinions et les idées qu’’ils présentent pour gérer la vie publique. Ces dernières se rattachent le plus souvent, dans notre pays, à une conception idéologique, philosophique ou religieuse de la vie en société.

Le droit de vote et le suffrage universel

En Belgique, le vote est obligatoire et secret. En effet, chaque citoyen a le devoir de prendre part à la vie politique de son pays, sa région, sa communauté ou sa ville. Utiliser ton droit de vote est donc une façon d’exercer ta citoyenneté pour élire les personnes dont les valeurs et les idées te ressemblent.

Depuis 1919, notre pays applique le système du suffrage universel. Cela signifie que chaque électeur (citoyen belge) dispose d’une voix. Il faudra néanmoins attendre 1948 pour que les femmes obtiennent également le droit de vote.

La formation d’un gouvernement

Lorsque les résultats des élections sont connus, soit un seul parti politique obtient 51% des votes et peut gouverner seul, soit les partis vont se rencontrer pour voir avec qui ils peuvent élaborer un programme commun (pacte de majorité). Ce pacte sera ensuite retranscrit sous la forme d’une Déclaration de politique générale qui va reprendre les grands axes et projets à mettre en œuvre au cours de la législature.

Les coalitions se forment donc en fonction des sensibilités mais aussi des priorités données par chaque parti dans leur programme électoral. En principe, c’est le parti qui a obtenu le plus de votes en sa faveur qui prend contact avec les autres partis pour constituer une majorité, à l’exception des élections fédérales où le Roi désigne un formateur. Il peut cependant arriver que le parti perde la main si une coalition s’est déjà formée sans lui, à l’annonce des résultats. Ces alliances politiques ont pour conséquences qu’en Belgique, ce n’est pas forcément le parti qui a obtenu le plus de voix qui sera au pouvoir et qu’il est parfois difficile pour les partis de parvenir à un accord.

Tu te poses encore des questions sur notre système politique ou sur la manière de voter ? Consulte sans attendre notre brochure « Je vote : mode d’emploi » et deviens incollable sur le sujet !

Sur le même sujet

-->