Élargissement de l’accès aux allocations d’études forfaitaire dans l’enseignement supérieur

21 mai 2021 Enseignement

Comme chaque année, tu vas peut-être demander une bourse d’études pour financer tes études supérieures. Bonne nouvelle ! En raison de la crise sanitaire et de la précarité dans laquelle vivent certaines familles, le Gouvernement a décidé de faciliter l’accès à l’allocation forfaitaire pour l’année académique 2021-2022. A toi de jouer pour entrer ta demande dès juillet 😉

Une allocation forfaitaire, c’est quoi ?

L’allocation forfaitaire, c’est le montant qui peut t’être octroyé lorsque tes revenus ou ceux des personnes qui pourvoient à ton entretien ont été modifié suite à un évènement fortuit (perte d’emploi, maladie, divorce, faillite, décès…) qui a lieu durant l’année civile qui précède l’année académique concernée (c’est-à-dire entre le 1er janvier 2021 et le 31 décembre 2021 si tu commences tes études en septembre 2021).

Attention, cette allocation ne doit pas être confondue avec l’allocation d’études variable qui est une aide financière octroyée aux étudiants de condition peu aisée.

En quoi l’accès à cette allocation forfaitaire a-t-elle été facilitée ?

Pour pouvoir bénéficier de cette allocation, tu sais peut-être que les revenus de référence ne peuvent dépasser un certain plafond. Aujourd’hui, ce plafond est revu à la hausse pour élargir l’accès aux allocations d’études à la suite de la crise sanitaire.

Ainsi, pour l’année 2021-2022, le plafond de revenus pour bénéficier de l’allocation forfaitaire a été doublé. Tu auras donc beaucoup plus de chance de pouvoir en bénéficier !

Et schématiquement, ça donne quoi ?

Voici un petit tableau reprenant la situation antérieure et la situation nouvelle pour te permettre de mieux visualiser cette modification :

Pour rappel, tu pourras solliciter cette allocation à partir de juillet 2021 pour l’année académique 2021-2022 et au plus tard pour le 31 octobre.

D’autres changements ont-ils été décidés ?

Le Gouvernement ne s’est pas arrêté là et d’autres mesures, qui, elles, perdureront dans le temps, ont également été mises en place.

Tout d’abord, le bénéfice des allocations d’études a été étendu :

  • aux étudiants qui sont inscrits aux années préparatoires à l’enseignement supérieur (7ème math/sciences,…) ;
  • aux élèves de l’enseignement obligatoire même en cas de redoublement ;
  • aux apatrides (c‘est-à-dire les personnes qui n’ont pas de nationalité) ;
  • aux bénéficiaires de la protection subsidiaire (c’est-à-dire les personnes qui ont droit à un séjour limité en Belgique).

Ensuite, en cas de garde alternée, les revenus pris en considération seront ceux du ménage du demandeur de l’allocation d’études.

Enfin, le forfait de 50 € auquel tu as droit lorsque tu détiens un abonnement SNCB est étendu aux autres sociétés de transport public belge.

Sur le même sujet

-->