Zoom sur la permaculture

21 juin 2019 (Modifié le 29 août 2019) Qualité de vie

Dans l’air du temps, la permaculture est une méthode de culture plus proche de la nature. Elle peut permettre à tout un chacun de se créer un potager ou un jardin sans trop d’effort de façon plus abordable et naturel. Si toi aussi tu souhaites te nourrir de produits bio et que tu as à ta disposition un petit coin de verdure, lis ce billet.

Il n’existe pas une seule méthode de permaculture, c’est à chacun de trouver celle qui lui convient le mieux. Tant que les principes de protection de la nature y sont, toutes les conditions sont alors réunies pour y arriver.

Les grands principes

La permaculture est une méthode systémique, c’est-à-dire que l’on prend en compte tous les éléments car ils interagissent entre eux. Du coup, il est extrêmement important d’être observateur et de comprendre ce qui influence le système (ruisseau, soleil, haie, pente, plantes, insectes, etc.).

Il est aussi nécessaire de planter des végétaux qui se complètent entre eux. Cette technique permet d’utiliser plein d’essences de plantes que l’on pourrait qualifier de « mauvaises herbes ». Elles ont chacune leur utilité et en plus, de nombreux insectes viennent les butiner, garantissant ainsi la biodiversité de la parcelle. Sympa non ?

Choisir des plantes qui se ressèment d’elles-mêmes permet de gagner de l’argent mais aussi de pérenniser le potager. Il est cependant important de s’y connaitre car certaines espèces peuvent muter entre elle ; c’est le cas avec les cucurbitacées (concombre, courgettes, potirons, etc.).

La gestion de l’eau se fait par la récupération des eaux de pluie dans des contenants ouverts. Cela permet de disposer d’eau pour l’arrosage ainsi que d’attirer des oiseaux qui viendront y boire et vous débarrasser des insectes indésirables.

Cultiver au-dessus du sol permet de ne pas épuiser les ressources de la terre. Pour cela, plusieurs techniques existent et la plus courante est la technique de la bute où l’on crée un monticule de terre avec les plantes au-dessus. Tu as l’âme d’un bricoleur ? Tu peux également te faire un petit potager avec des palettes de bois !

Enfin, tous les déchets peuvent être récupérés et utilisés en permaculture. On peut en faire du terreau mais aussi les utiliser pour pailler le sol et ainsi limiter la propagation des mauvaises herbes qui fatiguent les plantes. Cela permet de garder l’humidité au pied des plantes et ainsi économiser de l’eau. De plus, tu optimises le travail des insectes car ils sont protégés des prédateurs.

L’interaction des éléments se réalise aussi via les aides du jardin. En effet, les poules font des œufs et en même temps éliminent les limaces qui sont nuisibles pour les plantes. De plus, elles fertilisent le sol et évitent l’utilisation de produits nocifs pour la santé et l’environnement.

Alors si tu as envie de te lancer dans la permaculture, retrousse tes manches, réfléchis à ce que tu peux planter et n’hésite pas à te renseigner dans des enseignes spécialisées. Qui sait, tu as peut-être la main verte !

Plus d’infos ?

www.ekikrok.be
www.bit.ly/2XA3uMq

Sur le même sujet

Les différents régimes alimentaires
Qualité de vie

Les différents régimes alimentaires

26 juin 2020

Ces dernières années, une panoplie complète de nouveaux types de régimes alimentaires est appa...

Cannabis récréatif et thérapeutique : quelle est la différence ?
Qualité de vie

Cannabis récréatif et thérapeutique : quelle est la différence ?

26 juin 2020

Tu as souvent entendu parler de cannabis thérapeutique (ou médical) et tu te demandes ce qui l...

La « fast fashion », ce phénomène néfaste
Qualité de vie

La « fast fashion », ce phénomène néfaste

19 juin 2020

Aujourd’hui, on achète 6 fois plus de vêtements qu’il y a 20 ans ! Finies les deux collections...

Connexion intranet