Travail indépendant

Oui, les autorités ont mis en place plusieurs systèmes d’aide envers les indépendants.

Tout d’abord, si tu arrives à prouver que tu rencontres des difficultés à cause de la pandémie actuelle, tu peux introduire une demande de dispense ou de report de paiement d’un an des cotisations sociales des 1er et 2ème trimestres 2020. Toutes les conditions à ce sujet sont détaillées sur le site de l’INASTI.

Ensuite, si tu es contraint d’interrompre totalement ou partiellement ton activité professionnelle en raison du virus, tu peux bénéficier d’un revenu de remplacement, autrement appelé « droit passerelle ». Tu trouveras à nouveau toutes les informations sur le site de l’INASTI. À cela, peut également s’ajouter une indemnité compensatoire de 2.500 € à condition que tu aies pu bénéficier du droit passerelle complet pendant la période de mars-avril.

De plus, suite à la constitution d’un fonds d’aide, la Région wallonne a octroyé un montant de 5.000 € pour tous les indépendants contraints d’arrêter totalement ou partiellement leur activité. Les indépendants de certains secteurs (salles de cinéma, arts/spectacles, garages,…) peuvent également prétendre à une indemnité supplémentaire de 5000 €. 

Qui plus est, le SPF Finances propose des mesures de soutien (plan de paiement, remise des amendes pour non-paiement, etc.) afin que tu puisses obtenir davantage de marge de manœuvre financière. Un prêt « ricochet » de 45.000 € avec un taux favorable a également été dégagé pour les indépendants qui ont besoin de trésorerie pour assurer leur subsistance économique.

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Tu n'as pas trouvé toutes les réponses
à tes questions ?

Pose-nous directement ta question ou trouve le centre le plus proche de chez toi...