Enseignement 18-25

De nombreuses aides existent pour les étudiants rencontrant des difficultés psychosociales:

1) Aide en provenance des pôles académiques

Des aides financières, matérielles, alimentaires ou encore un soutien psychosocial peuvent t’être offerts au sein des établissements d’enseignement supérieur ou au niveau local. Les différents pôles académiques (il s’agit des lieux de concertation et de dialogue entre établissements d’enseignement supérieur), ont centralisé les informations concernant les mécanismes d’aide existants dans leurs zones géographiques respectives :

2) Soutien psychosocial

Si tu te sens déprimé ou que tu as besoin de parler à un professionnel, tu peux bénéficier d’une première écoute psychosociale via :

  • Le n°107 : télé-accueil
  • Le n°103 : écoute enfants et adolescents

Tu trouveras plus d’organismes de contact en consultant le  site Info-Coronavirus.

3) Aide à la réussite

Renseigne-toi auprès de ton établissement afin de connaitre les aides mises en place par celui-ci. De manière générale, les dispositifs suivants ont été pris :

  • Des lieux d’études et de travail (bibliothèques, salles informatiques…) ;
  • Des personnes ressources (guidances, coachs, aides méthodologiques…) ;
  • Des ressources en ligne (cours en ligne et exercices, université virtuelle…) ;
  • Des blocus assistés et blocus résidentiels.
Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

En règle générale, lorsque tu es malade et couvert par un certificat médical, tu as la possibilité de demander à pouvoir représenter un examen manqué pour cette raison. Ainsi, tu peux conserver tes deux chances pour l’année académique concernée. Cette demande peut cependant t’être refusée car il ne s’agit pas d’un droit absolu. En cette période de crise sanitaire, la règle reste la même : que tu sois sous certificat parce que tu es atteint du coronavirus ou d’une autre maladie, ou encore parce que tu as été en contact avec une personne infectée, tu conserves la possibilité de faire la demande de repasser ton examen, en janvier si c’est possible, ou en juin. Consulte le règlement des études de ton établissement pour en savoir plus.

Si tu es en 1ère bac, tu as de toute façon la possibilité de repasser ton examen en juin car tu disposes de 3 chances pour l’année académique.

Si tu es en quarantaine mais que tu n’es pas malade et que ton examen se passe en ligne, tu n’as a priori pas de problème pour le passer. Si par contre ton examen a lieu en présentiel et que tu ne peux t’y rendre, il va falloir te renseigner auprès de ton établissement. Soit tu pourras le repasser dans les semaines qui suivront, sous forme d’une sorte de session prolongée, soit tu ne pourras le repasser qu’en seconde session directement. Les autorités n’ont pas pris de mesures réglant la question de manière unanime.

Pour savoir dans quels cas tu dois te mettre en quarantaine, consulte cette FAQ.

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Pour l’année académique 2021-2022, les évaluations orales et écrites sont autorisées en présentiel selon certaines règles :

  • Le local peut être occupé à 100% (chaque siège peut donc être occupé) ;
  • Il faut aérer toutes les 1h30 et éviter les évaluations d’une durée supérieure à 3h en continu.

Le port du masque n’est cependant plus obligatoire depuis le 7 mars.

Pour connaitre les autres mesures, rends-toi sur nos FAQ « Je suis en promotion sociale, qu’en est-il de mes cours et mes stages ? ».

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Pour l’année académique 2021-2022, les évaluations orales et écrites sont autorisées en présentiel selon certaines règles :

  • Le local peut être occupé à 100% (chaque siège peut donc être occupé) ;
  • Il faut aérer toutes les 1h30 et éviter les évaluations d’une durée supérieure à 3h en continu.

Le port du masque n’est plus obligatoire depuis ce 7 mars.

Si tu es malade ou en quarantaine et que tes examens sont organisés en présentiel, rends-toi sur notre FAQ : « ».

Enfin, si tu souhaites connaître les mesures relatives aux cours et aux stages, consulte notre FAQ : « Je suis étudiant dans le plein exercice, qu’en est-il de mes cours et de mes stages ? ».

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Oui.

Chaque pouvoir organisateur (PO) est compétent pour déterminer les mesures appropriées pour l’organisation de la vie en collectivité. S’agissant des internats du réseau Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE), des notes de services internes ont été réalisées en vue d’organiser la vie au sein de l’institution.

Les autres réseaux et PO peuvent définir leur propre canevas adapté à leurs réalités et, si question, solliciter leur médecin référent pour déterminer des mesures de sécurité spécifiques à mettre en place pour encadrer les missions et activités.

Consulte cette circulaire pour en savoir plus !

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Comme tu le sais certainement, les établissements scolaires se voient dans l’obligation de mettre en place un certain nombre de cours à distance afin de limiter au maximum la propagation du virus. Afin d’éviter de creuser les inégalités et de renforcer les difficultés des élèves, les autorités ont pris des mesures.

Certains ne disposent en effet pas d’une connexion Internet suffisante pour pouvoir suivre les cours, d’autres n’ont pas d’ordinateur ou doivent le partager avec d’autres membres de leur famille. D’autres encore ne bénéficient pas d’un espace suffisant pour leur permettre de travailler dans le calme. Pour pallier ces problèmes et contrer les potentiels décrochages scolaires, les autorités ont établi une liste des lieux dans lesquels tu peux te rendre afin de suivre ton enseignement à distance. Mis à disposition gratuitement pour la plupart, il s’agit principalement de locaux dans lesquels tu pourras utiliser les équipements disponibles, comme une connexion Internet ou des outils numériques. Tu pourras donc poursuivre ta scolarité le plus sereinement possible.

Parmi ces lieux, on retrouve notamment certains centres Infor Jeunes (https://inforjeunes.be/centre/) :

  • Brabant Wallon (Nivelles) ;
  • Huy ;
  • Entre Sambre et Meuse (Couvin) ;
  • Tournai

Tu peux également consulter le document disponible sur cette page, qui te fournit une liste détaillée (mais non exhaustive) des lieux d’accueil. Cette dernière étant sujette à modification (par exemple : en raison de l’évolution de la crise sanitaire), il vaut mieux te renseigner au préalable auprès de l’organisme où tu souhaiterais te rendre. Il est en effet possible que certains lieux aient du fermer temporairement.

Sache que les CPAS peuvent dans certains cas t’apporter une aide financière pour l’achat d’un ordinateur. Consulte cette FAQ pour en savoir plus !

Enfin, il est désormais possible que tu bénéficies d’une réduction de 75 € pour l’achat ou la location d’un ordinateur ou d’une tablette, ou qu’on t’en fasse le prêt pour une période déterminée. Renseigne-toi auprès de ton établissement scolaire pour en savoir plus ou consulte le site de la FWB !

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Certains lieux de stage exigent que le stagiaire effectue un test de dépistage avant de pouvoir l’accueillir. Il faut distinguer deux situations (circulaire 8437) :

  • Si la politique sanitaire ou la procédure officielle du lieu de stage prévoit un test à l’entrée : le coût du test est à la charge de l’employeur ;
  • Si le test n’est pas prévu dans la procédure officielle, le lieu de stage ne peut pas l’exiger de la part des stagiaires qui peuvent refuser de s’y soumettre et d’en payer le prix.

Si tu souhaites effectuer un test par mesure de précaution de ta propre initiative, celui-ci sera à tes frais.

Par « procédure officielle », on entend celles prévues par l’Institut scientifique Sciensano.

Ces mesures valent aussi bien dans l’enseignement de plein exercice que celui de promotion sociale.

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Les règles appliquées sont les mêmes que celles appliquées à la population générale.

Si un étudiant présente des symptômes, il doit s’isoler et contacter son médecin traitant par téléphone. En fonction de la situation, l’étudiant sera redirigé vers un centre de test.

Tout comme pour la population générale, un suivi des contacts sera mis en place. En cas de contact à haut risque, les mesures de quarantaine et de testing dépendent du statut vaccinal de la personne :

  • Les personnes partiellement vaccinées doivent se mettre en quarantaine pendant au moins 7 jours. Un raccourcissement éventuel de la quarantaine est possible à partir du 4ème jour, à condition qu’un auto-test quotidien soit effectué avec des résultats négatifs jusque J+7. Jusqu’au 10e jour, il faut porter le masque en intérieur et éviter les contacts rapprochés avec d’autres personnes ;
  • Les personnes non vaccinées doivent se mettre en quarantaine pendant 10 jours (7jours si un autotest négatif est effectué quotidiennement) ;
  • Les personnes entièrement vaccinées et asymptomatiques ne doivent pas se mettre en quarantaine ni effectuer de test, mais elles doivent rester prudentes durant 10 jours qui suivent le dernier contact à risque.

Ces règles valent tant pour l’enseignement supérieur de plein exercice que la promotion sociale.

Pour plus d’informations, rends-toi sur le site de Sciensano.

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Cela dépend de ta situation. Les autorités ont pris des mesures pour que la crise liée au coronavirus ait le moins d’impact possible sur le parcours des étudiants. Il a donc été décidé que :

  • Si ton inscription pendant l’année 2019-2020 te permet de rester ou redevenir finançable, alors on en tiendra compte ;
  • À l’inverse, si l’année 2019-2020 ne t’est pas favorable (par exemple, parce que tu n’as pas acquis beaucoup de crédits), on ne la prendra pas en considération dans le calcul. On fera donc comme si cette année n’existait pas ;
  • Si tu t’es réorienté lors de l’année 2019-2020, cela ne t’empêchera pas de te réorienter par la suite : on considérera en effet que tu n’as pas encore fait jouer la carte de la réorientation, à nouveau comme si cette année n’existait pas.

Si tu souhaites en savoir plus sur les mesures prises par les autorités en matière de finançabilité, rends-toi sur notre FAQ « Je suis étudiant dans le supérieur, qu’en est-il de ma finançabilité pour l’année 2020-2021 ? ».

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Pour l’année académique 2021-2022,

  • Les cours et évaluations peuvent avoir lieu en présentiel ;
  • Les locaux peuvent être occupés à 100% ;
  • Le port du masque n’est plus obligatoire depuis le 7 mars pendant les cours et les examens ;
  • Les locaux doivent être aérés en continu ou minimum toutes les 1h30 et il faut éviter les évaluations/activités d’apprentissage supérieures à 3h en continu dans le même local.

Les bibliothèques, médiathèques et salles informatiques sont accessibles et peuvent être occupées à 100%. Le port du masque n’y est plus obligatoire.

Les stages peuvent également continuer dans le respect des mesures d’application dans le secteur de l’activité. Attention, les stagiaires sont tenus de respecter les règles et conditions en matière sanitaire qui s’appliquent sur le lieu de stage. Ces lieux peuvent donc exiger des stagiaires le respect des obligations qui s’imposent aux membres de leur personnel (testing, vaccination…) et, en cas de refus, ne pas les accepter en stage.

Tu trouveras plus d’informations dans cette circulaire, complétée par celle-ci.

Enfin, sache que depuis le début de la crise sanitaire, certains opérateurs mettent à disposition des étudiants un accès gratuit au Wifi. Consulte cette FAQ pour en savoir plus.

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Cours 

Pour l’année académique 2021-2022, de nouvelles règles sont en vigueur :

  • Tous les cours et évaluations peuvent avoir lieu en présentiel
  • les salles de cours peuvent être occupées à 100% et l’aération doit être optimale
  • Distanciation physique d’1,5 m
  • Laboratoires et travaux pratiques autorisés (à adapter conformément aux règles sanitaires liées au secteur d’activité) et une aération optimale

Tu peux te rendre dans les bibliothèques, médiathèques et salles informatiques.

Stages

Les stages peuvent également continuer dans le respect des modalités et règles sanitaires d’application dans le secteur d’activité où se déroule le stage. Les stagiaires sont tenus de respecter les règles et conditions en matière sanitaire qui s’appliquent sur le lieu de stage. Ces lieux peuvent donc exiger des stagiaires le respect des obligations qui s’imposent aux membres de leur personnel (testing, vaccination…) et, en cas de refus, ne pas les accepter en stage (pour plus d’informations sur les stages, consulte cette circulaire).

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Si tu étais finançable et régulièrement inscrit à l’année académique 2019-2020, tu es réputé finançable pour l’année académique 2020-2021 et ce, peu importe les résultats que tu as obtenus. L’objectif des mesures est de te replacer dans la situation dans laquelle tu te trouvais au début de l’année académique 2019-2020.

Par exemple : tu es en dernière année de master et suite au Covid-19, tu n’as validé que 15 crédits sur 60. Tu recommences ton année en étant d’office réputé finançable. Ton établissement n’effectuera donc pas de calcul de finançabilité en se basant sur tes trois années précédentes, etc. comme c’est normalement le cas en vertu des critères de finançabilité habituels.

Sont par contre exclus de ces mesures, les étudiants inscrits sur dérogation en 2019-2020.

Par exemple : tu as bénéficié d’une inscription sur dérogation car tu n’étais plus finançable en 2019-2020. Cette règle ne s’applique malheureusement pas à toi, ce qui fait que tu n’es pas automatiquement considéré comme finançable en 2020-2021 et tu devras répondre aux critères habituels de finançabilité.

Enfin, les étudiants hors UE et non assimilés ne seront pas automatiquement finançables s’ils se réorientent ou changent de cycle d’études.

Cette dérogation ne s’étend pas au-delà de l’année académique 2020-2021. En d’autres termes, à partir de l’année académique 2021-2022, les critères habituels sont à nouveau d’application (sauf nouvelle décision contraire).

Toutefois, lorsqu’on calcule ta finançabilité, on peut :

  • Ne pas tenir compte de l’année 2019-2020 si elle t’est défavorable
  • Faire comme si tu ne t’étais pas réorienté si tu t’étais réorienté en 2019-2020.

Si tu souhaites plus d’informations à ce sujet, n’hésite pas à consulter nos FAQs : «  » et « Dans quelles situations ne suis-je plus finançable ? ».

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Tu n'as pas trouvé toutes les réponses
à tes questions ?

Pose-nous directement ta question ou trouve le centre le plus proche de chez toi...