Enseignement 12-18

Comme tu le sais certainement, les établissements scolaires se voient dans l’obligation de mettre en place un certain nombre de cours à distance afin de limiter au maximum la propagation du virus. Afin d’éviter de creuser les inégalités et de renforcer les difficultés des élèves, les autorités ont pris des mesures.

Certains ne disposent en effet pas d’une connexion Internet suffisante pour pouvoir suivre les cours, d’autres n’ont pas d’ordinateur ou doivent le partager avec d’autres membres de leur famille. D’autres encore ne bénéficient pas d’un espace suffisant pour leur permettre de travailler dans le calme. Pour pallier ces problèmes et contrer les potentiels décrochages scolaires, les autorités ont établi une liste des lieux dans lesquels tu peux te rendre afin de suivre ton enseignement à distance. Mis à disposition gratuitement pour la plupart, il s’agit principalement de locaux dans lesquels tu pourras utiliser les équipements disponibles, comme une connexion Internet ou des outils numériques. Tu pourras donc poursuivre ta scolarité le plus sereinement possible.

Parmi ces lieux, on retrouve notamment certains centres Infor Jeunes (https://inforjeunes.be/centre/) :

  • Brabant Wallon (Nivelles) ;
  • Huy ;
  • Entre Sambre et Meuse (Couvin) ;
  • Tournai

Tu peux également consulter le document disponible sur cette page, qui te fournit une liste détaillée (mais non exhaustive) des lieux d’accueil. Cette dernière étant sujette à modification (par exemple : en raison de l’évolution de la crise sanitaire), il vaut mieux te renseigner au préalable auprès de l’organisme où tu souhaiterais te rendre.

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Oui !

Les écoles secondaires passent désormais en « code orange » mais l’obligation scolaire doit toujours être respectée. En effet, les autorités ont décidé d’adapter ce code orange de manière à ce que l’enseignement en présentiel reste la règle. 

Concrètement cela signifie :

  • Le port du masque élargi pour les contacts entre adultes (membres du personnel) ;
  • Le maintien de l’ouverture des cantines. Attention, tu dois toutefois veiller à t’assoir le plus souvent possible à côté des mêmes personnes ;
  • Une diminution des changements de classes et un renforcement de la ventilation et de l’aération des locaux ;
  • L’organisation des récréations de manière à ce que les élèves restent le plus souvent possible « par groupe classe » ;
  • Le respect des règles de distanciation physique lors des cours de sport. Dans ce cadre, les sports de contact doivent être évités et tes professeurs doivent favoriser les activités sportives en plein air ;
  • Le respect de règles spécifiques dans les vestiaires (notamment le lavage des mains avant ET après le changement de tenue et le port du masque).

Pour les jeunes de la troisième à la septième secondaire, un enseignement hybride (tantôt en présentiel, tantôt à distance) sera possible pour autant que l’école respecte un certain nombre de conditions. Pour pouvoir faire un tel choix, l’école devra « faire face à des difficultés organisationnelles telles que la maladie de professeurs ». Il devra  être limité dans le temps (2 semaines maximum mais renouvelables) et pourra concerner, selon les cas, un établissement, une classe ou même un cours. Dans cette situation, l’école devra s’assurer que tous les élèves concernés auront accès à des moyens techniques adéquats.

Au vu de l’évolution de la situation sanitaire, les autorités prennent fréquemment de nouvelles dispositions afin de lutter contre la propagation du coronavirus. C’est dans ce cadre qu’il a également été décidé que les vacances d’automne, qui devaient initialement se terminer le 6 novembre, prendront fin le 11 novembre.

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Ton école va analyser la situation, en identifiant précisément les contacts qui ont eu lieu et qui peuvent ou non être considérés à risque :

  • Si la distance physique (1,5m) a bien été respectée, ou si les personnes qui ont passé plus de 15 minutes ensemble, à moins d’1,5m portaient toutes un masque, les autres élèves de la classe, l’enseignant et les autres classes sont considérés comme des contacts à faible risque :
    • Il n’y a pas de test ni de quarantaine mais une information doit être transmise aux parents ;
    • Il faut surveiller l’apparition éventuelle de symptômes durant 14 jours chez les enfants et les adultes avec lesquels il a été en contact ;
    • La classe poursuit normalement ses activités, tout en respectant scrupuleusement les gestes barrières.
  • Si la distance physique (1,5m) n’a pas été respectée pendant plus de 15 minutes ET que les personnes ne portaient pas toutes adéquatement un masque, les personnes sont considérées comme des contacts étroits :
    • Elles doivent être mises en quarantaine durant 10 jours à compter du dernier contact rapproché et, si elles présentent des symptômes, elles doivent être testées au plus tôt le 5ème  jour suivant ce contact. Dans ce cas, elles continuent à être isolées jusqu’au résultat du test ;
    • Si le test est négatif, la quarantaine s’arrête après 7 jours. Il faut poursuivre la surveillance des symptômes durant 7 jours supplémentaires ;
    • Si le test est positif, cette personne devient un cas confirmé. La recherche de ses contacts doit être faite. La quarantaine est prolongée de 7 jours à compter de la date du test, ou plus si elle développe des symptômes (selon l’évolution clinique dans ce cas) ;
    • Si la personne refuse le test ou qu’un test est impossible, la quarantaine est de 14 jours.
Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Si tu reviens d’une zone orange, tu dois prendre contact avec ton médecin généraliste qui déterminera s’il est nécessaire que tu te soumettes à un test de dépistage et que tu respectes une « quarantaine » de 7 jours avant ton retour à l’école.

Si c’est le cas, celui-ci te fournira un « certificat de quarantaine », grâce auquel ton absence durant ces 7 jours sera comptabilisée comme une absence justifiée et, ce, même si tu n’es pas effectivement malade. Attention, sans ce certificat, ton absence sera considérée comme injustifiée !

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Si tu reviens d’une zone rouge, la direction de ton établissement sera en droit de te demander de lui présenter les résultats d’un test de dépistage prouvant que tu n’es pas atteint du Coronavirus. Il pourra également t’être demandé de respecter une « quarantaine » de 7 jours.

En effet,  même si les enfants sont considérés comme moins à risques face à la maladie, et moins vecteurs de celle-ci, ils doivent respecter les mêmes règles sanitaires que les adultes en cas de retour d’une zone rouge.

Dans un tel cas, ton médecin généraliste te fournira un « certificat de quarantaine », grâce auquel ton absence durant ces 7 jours sera comptabilisée comme une absence justifiée et, ce, même si tu n’es pas effectivement malade. Attention, sans ce certificat, ton absence sera considérée comme injustifiée !

Sache que ce test doit être effectué le 5ème jour de ton retour de vacances. Par exemple, si tu rentres le 1er novembre, tu devras faire le test le 5 novembre. Si ce test est négatif, tu pourras revenir à l’école le 7ème jour.

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Pour l’instant, le code jaune reste d’application dans les écoles secondaires, ce qui veut dire qu’on demande à chacun d’être vigilant car on constate une transmission limitée du virus.

Plus concrètement, tu devras respecter les mesures suivantes :

  • Être présent tous les jours à l’école ;
  • T’asseoir à la cantine uniquement avec les autres élèves de ta classe ;
  • Te laver les mains et veiller à aérer la classe régulièrement ;
  • Porter le masque si la distance physique (1,5 mètre) ne peut pas être respectée (par exemple : en classe ou dans la cour de récréation).

Des activités en dehors de l’école peuvent par contre être organisées (par exemple : une excursion) pour des groupes de maximum 50 personnes.

Pour plus d’informations, n’hésite pas à te rendre sur la FAQ de la Ministre de l’Education.

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Pour l’année scolaire/académique 2020-2021, tu peux être exempté des droits d’inscription et du minerval que l’établissement peut te réclamer si :

  • Tu étais considéré comme étudiant régulier au 13 mars 2020 ;
  • Tu te réinscris dans des unités d’enseignement (UE) auxquelles tu étais inscrit durant le confinement ;
  • Tu n’as pas présenté ces UE lors des deux sessions prévues cette année.

Dans le cas où tu te réinscris dans une UE que tu n’as pas pu terminer en raison de la crise sanitaire, tu devras fournir ta fiche d’inscription ou ton reçu pour l’année académique 2019-2020 pour cette UE comme preuve ainsi que ton attestation d’abandon délivrée par ton établissement fréquenté en 2019-2020.

Attention, cette mesure ne s’applique que si tu n’as pas été remboursé pour l’UE que tu as abandonnée.

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Oui, pour autant que tu aies d’abord introduit une demande de conciliation interne. Pour plus d’informations, consulte la FAQ : « Puis-je contester la décision de mon école ? ».

Le recours externe, en cas de deuxième session, doit être introduit au plus tard le 5ème jour ouvrable qui suit la décision prise à l’issue de la conciliation interne.

Il doit être adressé par courrier recommandé à l’adresse suivante :

Direction générale de l’Enseignement obligatoire
Conseil de recours contre les décisions des conseils de classe de l’enseignement secondaire – Enseignement de caractère confessionnel/ non confessionnel (à préciser selon ton établissement)
Bureau 1F140 Rue Adolphe Lavallée, 1 1080 BRUXELLES

Le courrier contient :

  • Une lettre qui précise le motif et les raisons de la contestation ;
  • La copie des documents délivrés par l’école au cours et à l’issue de la procédure de conciliation interne ;
  • Tout document pouvant jouer en ta faveur (par exemple : un certificat médical).

Pour ton information, le conseil de recours ne peut pas demander à ton école de t’accorder des examens de repêchage, ni d’examiner une décision de ton jury de qualification.

Ta demande sera examinée entre le 16 septembre et le 10 octobre pour celles relatives aux délibérations de septembre.

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Tu dois savoir qu’en théorie, les sessions d’examens sont organisées en deux cycles pour chaque année scolaire: un cycle d’août à janvier et un autre de février à juillet. Toutefois, en raison de la crise sanitaire, le cycle initialement prévu de février à juillet pour l’année 2019-2020 s’est vu prolongé au-delà du 31 juillet 2020. Par conséquent, le prochain cycle d’examens débutera le 1er février 2021.

Les prochaines inscriptions en vue de l’obtention du CESS seront donc organisées dans le courant du mois de janvier 2021.

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Tu n'as pas trouvé toutes les réponses
à tes questions ?

Pose-nous directement ta question ou trouve le centre le plus proche de chez toi...