Quelques conseils quand on arrive en kot ! (Vivacité)

16 septembre 2021 Logement

Dans cette nouvelle chronique radio hebdomadaire sur Vivacité, on parle d’une situation qui concerne un grand nombre d’étudiants en ce moment… C’est l’heure d’emménager dans son kot ! Infor Jeunes te donne quelques bons conseils pour éviter les tracas. 😊

1. N’oublie surtout pas l’état des lieux d’entrée !

Il est important de bien noter les anomalies du bien pour éviter une accusation injustifiée lors de l’état des lieux de sortie.

2. Remets à ton proprio une attestation d’inscription

Cette démarche est très importante car elle permet d’être soumis aux conditions du bail étudiant et non du bail classique.

3. Que faire si tu veux quitter ton kot avant l’échéance du bail ?

Heureusement, le bail étudiant est plus avantageux qu’un bail classique. Tu peux y mettre fin avant l’échéance, moyennant un préavis à communiquer avant le 15 mars. Tu auras un préavis de 2 mois et une indemnité de 3 mois de loyer à verser au proprio pour clôturer l’année. Par contre, en cas d’abandon d’études après la session de janvier, l’indemnité de 3 mois de loyer peut s’annuler si tu apportes une preuve de ton abandon… Enfin, tu peux aussi être dispensé si tu prouves un refus d’inscription, une irrecevabilité de ton dossier académique, si tu cèdes ton bail ou encore si un de tes parents décède.

Si tu préfères écouter plutôt que lire, réécoute notre chronique dans la vidéo ci-dessous ! 😃

Sur le même sujet

-->