Le numéro « anti-relous », tu connais ?

14 août 2020 (Modifié le 18 août 2020) Qualité de vie

Le harcèlement de rue est une réalité, et la parole se libère de plus en plus à ce sujet. En conséquence, plusieurs initiatives voient le jour afin de venir en aide aux victimes et de sensibiliser le public au phénomène. Aujourd’hui, nous allons te présenter un outil discret et efficace pour te défaire d’une personne « relou » et trop insistante !

Insister pour obtenir un numéro : une forme de harcèlement de rue

 « Alleeeez, file-moi ton numéro,
on pourra faire connaissance ! 
Tant que tu me le files pas,
je bouge pas !
Allez, je vais pas te manger,
j’ai juste envie de discuter avec toi !
Tu verras, je suis cool ! ».

Que la personne soit agressive ou non, à partir du moment où tu refuses de donner ton numéro ou que tu te montres hésitant(e), embêté(e), mal à l’aise, la personne devrait te laisser tranquille et ne pas insister. Le contraire s’apparente à du harcèlement de rue, un phénomène malheureusement très répandu, qui peut prendre diverses formes, divers degré d’agressivité, et qui peut dès lors toucher de nombreuses personnes, plus souvent des femmes.

Céder pour être tranquille ? Non !

La personne n’a pas l’air particulièrement dangereuse, tu ne sais plus quoi faire pour t’en débarrasser … tu serais bien tenté(e) de céder pour être tranquille, quitte à ne jamais lui répondre … NON ! Ne cède pas, il y a une meilleure solution ! 🙂

Et cette solution, elle t’est proposée en Belgique par la Startup Stoomlink, qui a créé « le numéro anti-relou ». Le principe est très simple : quand une personne insiste pour obtenir ton numéro de téléphone alors que tu es réticent(e), ne lui donne pas ton vrai numéro mais un « faux », qui fonctionne bel et bien : le 0460 /20 39 29.

Cela ne s’arrête bien sûr pas à un simple faux numéro. Pour sensibiliser le « harceleur » au malaise face auquel il t’a mis (il ne s’en rend pas forcément compte), s’il essaie de te contacter par la suite, il recevra un message automatique de ce genre :

«  Bonjour. Si vous lisez ce message
c’est que vous avez mis une personne
mal à l’aise. Avec vous elle ne s’est
pas sentie en sécurité. Si une personne
vous dit “non”, inutile d’insister.
Apprenez à respecter les autres
et leurs décisions. Merci. »

De quoi faire réfléchir le « relou » en question … 🙂

Petite astuce : enregistre le numéro dans tes notes ou dans ton répertoire, sous le nom «mon numéro», par exemple. Non seulement, tu l’auras ainsi à portée de main mais tu éviteras également d’éveiller les soupçons de la personne, qui pourrait alors se montrer agressive si elle comprend que tu t’apprêtes à la mener en bateau. En effet, nous sommes nombreux à ne pas retenir par cœur notre numéro et il est courant de le noter quelque part. Avec cette tactique, cela passera comme une lettre à la poste si la personne a une vue sur ton écran pendant que tu recherches le numéro !

Plus d’infos ?

Tu aimerais en savoir plus sur le harcèlement de rue ? Savoir que faire et à qui s’adresser si tu en as été victime ? N’hésite pas à consulter ce site https://www.violencessexuelles.be/harcelement-de-rue

Et bien sûr, n’oublie pas que tu peux toujours te tourner vers le centre Infor Jeunes le plus proche de chez toi si tu as besoin d’une oreille attentive qui pourra te conseiller et te guider vers les organismes compétents en la matière.

Sur le même sujet

La chronique du mercredi : la phobie scolaire, à surveiller davantage cette année
Enseignement

La chronique du mercredi : la phobie scolaire, à surveiller davantage cette année

9 septembre 2020

Chaque mercredi, Infor Jeunes tient une chronique dans l’émission « Vivre ici » de VivaCité. O...

Les différents régimes alimentaires
Qualité de vie

Les différents régimes alimentaires

26 juin 2020

Ces dernières années, une panoplie complète de nouveaux types de régimes alimentaires est appa...

Cannabis récréatif et thérapeutique : quelle est la différence ?
Qualité de vie

Cannabis récréatif et thérapeutique : quelle est la différence ?

26 juin 2020

Tu as souvent entendu parler de cannabis thérapeutique (ou médical) et tu te demandes ce qui l...

-->