Que faire si je suis malade ou en quarantaine pendant mes examens ?

En règle générale, lorsque tu es malade et couvert par un certificat médical, tu as la possibilité de demander à pouvoir représenter un examen manqué pour cette raison. Ainsi, tu peux conserver tes deux chances pour l’année académique concernée. Cette demande peut cependant t’être refusée car il ne s’agit pas d’un droit absolu. En cette période de crise sanitaire, la règle reste la même : que tu sois sous certificat parce que tu es atteint du coronavirus ou d’une autre maladie, ou encore parce que tu as été en contact avec une personne infectée, tu conserves la possibilité de faire la demande de repasser ton examen, en janvier si c’est possible, ou en juin. Consulte le règlement des études de ton établissement pour en savoir plus.

Si tu es en 1ère bac, tu as de toute façon la possibilité de repasser ton examen en juin car tu disposes de 3 chances pour l’année académique.

Si tu es en quarantaine mais que tu n’es pas malade et que ton examen se passe en ligne, tu n’as a priori pas de problème pour le passer. Si par contre ton examen a lieu en présentiel et que tu ne peux t’y rendre, il va falloir te renseigner auprès de ton établissement. Soit tu pourras le repasser dans les semaines qui suivront, sous forme d’une sorte de session prolongée, soit tu ne pourras le repasser qu’en seconde session directement. Les autorités n’ont pas pris de mesures réglant la question de manière unanime.

Attention, les autorités ont annoncé qu’exceptionnellement, un étudiant en quarantaine après avoir passé plus de 48 heures en zone rouge pouvait suspendre celle-ci le temps de présenter un examen ! Cette exception est prévue sur le site info-coronavirus. Cela ne concerne pas les étudiants ayant eu un contact à haut risque ou positifs au coronavirus, qui doivent eux rester en isolement et se référer aux règles relatives à la maladie pendant les examens expliquées ci-dessus. Il a cependant été demandé aux établissements de faire preuve d’une grande souplesse pour trouver une nouvelle date d’examen pour les étudiants qui se trouveraient dans cette situation. Les autorités ont rappelé que les établissements pouvaient prolonger la session d’un étudiant pour cause de force majeure, sans toutefois dépasser 2 mois et demi au-delà de la fin du quadrimestre.

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.