Puis-je continuer à résider à l’internat ?

Cela dépend ! 

Les internats peuvent poursuivre leur activité en fonction du rythme de reprise des cours, sous réserve de l’évolution de la propagation du virus. Chaque pouvoir organisateur est compétent pour déterminer les mesures appropriées pour le retour à la vie en collectivité.

En code rouge, pour les structures membres du réseau d’enseignement organisé par la communauté française (c’est à dire autre que l’enseignement libre) :

  • Lorsque leurs cours se font en présentiel, les élèves/internes/résidents sont accueillis normalement ;
  • Lorsque leurs cours se font à distance, un accueil est prévu pour un nombre très limité d’élèves/internes/résidents (repris ci-dessous), en dehors des heures normales d’ouverture de l’internat, du home d’accueil ou du home d’accueil permanent.

Les personnes pouvant bénéficier de cet accueil limité sont les enfants et les jeunes résidant en internat, home d’accueil ou home d’accueil permanent sur base d’une décision du SPJ ou SAJ ou dont les parents travaillent dans des secteurs essentiels (hôpitaux, police,…) et n’ont pas d’autres solutions d’accueil et/ou d’hébergement.  Les élèves dont le besoin de soins dépasse la capacité de la famille en raison de restrictions ou d’un handicap doivent également pouvoir être accueillis. Enfin,  les élèves qui ne font pas partie de ces catégories mais éprouvent un grand besoin d’accueil pourront être reçus à l’internat, à l’appréciation du pouvoir organisateur.

Il revient en outre au pouvoir organisateur de ces lieux d’accueil et d’hébergement de définir les modalités dans lesquelles cet accueil sera possible.

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.