Ai-je droit à l’aide du CPAS même si je n’en bénéficiais pas avant la crise ?

Bien sûr.

Depuis le début de la crise sanitaire, les CPAS ont obtenu des moyens supplémentaires afin qu’un maximum de personnes subissant les répercussions de la crise du coronavirus puissent recevoir de l’aide. Ce n’est donc pas limité aux bénéficiaires du droit à l’intégration sociale.

Si tu es reconnu comme étant en état de besoin, le CPAS peut te fournir :

  • Une aide au logement, y compris les charges, à l’exclusion de la garantie locative ;
  • Une aide en matière de consommation d’énergie ;
  • Une aide psychosociale relative à la prise en charge de coûts d’intervenants professionnels reconnus dans le traitement des violences conjugales, des problèmes d’anxiété ou de troubles psychiatriques ;
  • Une aide en matière de santé, par la prise en charge de frais médicaux, de médicaments, de factures d’hôpitaux etc. ;
  • Une aide à l’accessibilité numérique, pour favoriser les démarches en ligne et le soutien scolaire ;
  • Une aide financière pour des factures impayées en raison d’une diminution de revenus ;
  • Une aide pour les familles en difficultés, dans le cadre de la lutte contre la pauvreté infantile.

Les besoins de première nécessité peuvent également être assurés, comme une intervention dans le coût de tes transports, l’achat d’une paire de lunettes ou de vêtements, etc.

Tu ne sais pas vers quel CPAS te tourner ? Consulte notre FAQ « À quel CPAS puis-je m’adresser ? ».

Dans cette réponse, le masculin est utilisé comme genre neutre et désigne aussi bien les femmes que les hommes.